Chemin de votre navigation

Le 21 juin 2009, un référendum sur la question de fusion des villes de Notre-Dame-du-Lac et de Cabano a lieu. La population de Notre-Dame-du-Lac se prononce en faveur à 70 % et celle de Cabano à 56%. 

Le 5 mai 2010, un décret autorisant le regroupement des 2 municipalités a été publié dans la Gazette officielle du Québec.

Le 20 juin 2010, des élections ont eu lieu pour élire l'équipe qui dirigera la nouvelle ville. Monsieur Gilles Garon devient maire. 

Le choix du nom de Témiscouata-sur-le-Lac

Dès le 8 mars 2010, les citoyens ont été appelés à suggérer des noms pour donner une identité à cette nouvelle ville. Un coupon de participation a été distribué par la poste dans chacun des foyers.

Un comité pour l'appellation de la ville a également été formé. Ce comité est formé de 3 citoyens ou citoyennes et de 3 conseillers ou conseillères de chaque ville.

Son mandat était de s'assurer de la participation de la population au processus du choix des noms et, en suite, d'évaluer ces noms selon les critères d'évaluation suivants:

  1. Évoque la fierté des citoyens et des citoyennes
  2. Nom raccrocher à l'histoire
  3. Nom mobilisateur
  4. Nom visionnaire
  5. Représentatif des 2 villes
 

Le scrutin référendaire a eu lieu au même moment que l'élection, soit le 20 juin 2010. Suite au concours, les 2 noms ayant obtenus le plus de pointage ont été soumis au vote de la population.

Scrutin référendaire
Témiscouata 215
Témiscouata-sur-le-Lac 821
Billets rejetés 329
Électeurs 1365
Taux participation 33 % (référendum)

 

Le 28 octobre 2010, le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire approuve le choix de Témiscouata-sur-le-Lac pour le nom de la nouvelle ville. Ce nom a été choisi par les citoyens au moyen d'un référendum tenu en juin 2010 et publié dans la Gazette officielle du Québec le 13 novembre 2010.

Suite à l'étude des suggestions de la commission de la toponymie du Québec, le conseil de ville a officiellement adopté le gentilé de Témilacois, Témilacoise, le 20 décembre 2010.